Les communautés protestantes arméniennes de l’UAECNE (Union of the Armenian Evangelical Churches in the Near-East) soutiennent ensemble une œuvre de solidarité importante grâce à leur comité d’action sociale (SAC – Social Action Committee).

Ce centre d’action sociale, que nous appelons couramment « le SAC », est situé à Bourj Hammoud, une ville de 150.000 habitants en périphérie de Beyrouth. Bourj Hammoud était une zone marécageuse avant l’arrivée des premiers arméniens rescapés du génocide de 1915. La ville s’est ensuite développée de manière empirique : la densité de population y est grande pour des logements compacts et modestes, voire insalubres. Cette ville, « quartier arménien de Beyrouth », accueille également des populations arabophones. 

Les habitants de Bourj Hammoud sont pour une part importante défavorisés sur les plans sociaux, éducatifs et sanitaires. En outre, à la population locale se sont ajoutés depuis 2011 de nombreux réfugiés syriens fuyant le conflit et connaissant la misère. La récente crise financière qui touche le Liban aggrave encore davantage les conditions de vie des plus modestes, libanais et syriens, en raison de l’augmentation conséquente des prix pour les produits de première nécessité.

Les besoins sont donc immenses et les situations des personnes très difficiles : personnes âgées sans vraie retraite, malades sans assurance santé, familles désunies et enfants tentés par la délinquance. 

Face à ces défis, l’objectif du SAC est de répondre aux besoins rencontrés par les personnes nécessiteuses de Bourj Hammoud en mettant en place différents programmes combinant aide sociale, soutien financier pour les soins, aide au logement, aide éducative, accueil et soutien aux réfugiés syriens. 

Deux assistances sociales (Mme Lena Danaoghlian, la directrice, et Mme Talin Mardirossian), secondées par des bénévoles, s’engagent pleinement pour s’adresser aux catégories de personne suivantes : 

* personnes âgées isolées avec peu de ressource : soutien financier, soutien médical, soutien psychologique par des visites.

* familles précaires : accompagnement global (holistique) pour aider les familles à gérer leur quotidien dans différent domaines en analysant leurs difficultés (éducation des enfants, éducation à l’hygiène, aide à l’emploi, aide au logement, aide médicale).

* enfants de familles modestes : aide aux devoirs dans un cadre propice et accompagné, temps de rencontres ludiques, centre de loisir durant les vacances.

* adolescents déscolarisés : programme d’activité pour des jeunes en marge du système scolaire et professionnel

* réfugiés syriens : aide médicale, aide alimentaire, aide au logement et aux fournitures de base. Aide spécifique à des femmes réfugiées à travers des moments de détente passant par des activités récréatives et sportives.

L’ensemble de ces accompagnement comporte une dimension spirituelle vécue dans le respect des convictions des bénéficiaires. 

Le SAC est soutenu par l’ACO Fellowship, notre structure internationale. A cette aide s’ajoute également des efforts supplémentaires réalisés régulièrement par l’ACO France et par GZB, le membre hollandais du Fellowship.