Aux origines ...

L’Action Chrétienne en Orient est née grâce à l’engagement du pasteur alsacien Paul Berron il y a maintenant plus d’un siècle. Appelé à devenir missionnaire en Orient, Paul Berron, alors citoyen allemand comme tous les alsaciens et mosellans, voit le cours de sa vie marqué par le contexte de la première guerre mondiale. Celle-ci fait notamment rage en Orient où l’empire ottoman est allié aux allemands dont les troupes s’opposent aux anglais et français. Paul Berron est envoyé en Syrie et dans la région pour établir et superviser des foyers du soldat (allemand !) : son statut est celui d’un aumônier avec des prérogatives tantôt civiles tantôt militaire. Paul Berron ne prendra pas part aux combats mais il sera le témoin direct de la misère effroyable qui frappait les rescapés arméniens, victimes du génocide perpétré par l’empire ottoman à partir de 1915.

À la fin de la première guerre mondiale l’Alsace redevient française, Paul Berron devient citoyen français et la Syrie passe sous mandat français. Alors que les œuvres missionnaires allemandes sont interdites en Orient en raison de la défaite du 2ème Reich, Paul Berron a lui la capacité de créer l’ACO en 1922 et de démarrer à Alep, en Syrie, son œuvre missionnaire, à la fois partage de l’Evangile et engagement solidaire et social en faveur des arméniens. Très vite un centre missionnaire est créé : l’Eglise du Christ à Alep où plusieurs femmes missionnaires seront envoyées et collaboreront avec des pasteurs des Eglises protestantes arméniennes.

Grâce aux paroisses protestantes alsaciennes, mais aussi grâce à des comités néerlandais et suisses, l’ACO a rapidement étendu son œuvre et touché aussi bien les personnes de culture arménienne que de langue arabe et assyrienne, en Syrie mais également au Liban puis plus tard en Iran.

Depuis 1995 l’ACO s’est structurée en partie dans une organisation appelée « ACO Fellowship » qui réunit 6 partenaires sur un pied d’égalité. Du côté européen il y a trois organisations missionnaires : GZB aux Pays-Bas, le comité ACO Suisse lié au département missionnaire des Eglises protestantes de Suisse Romande (DM Echange et Mission) et bien sûr l’ACO France en tant que telle. Du côté oriental il y a trois Eglises protestantes : le Synode Arabe présent au Liban et en Syrie, l’Union des Eglises évangéliques arméniennes du Proche-Orient (Liban, Syrie, Iraq) et le Synode des Eglises évangéliques d’Iran. Ces 6 partenaires partagent des liens fraternels et spirituels ainsi que des projets concrets. Pour en savoir davantage sur le « Fellowship » vous pouvez vous rendre sur la page suivante.

A côté de son engagement au sein du « Fellowship », l’ACO France travaille également avec des Eglises et des partenaires en Egypte et en Arménie.

Pour en savoir davantage au sujet de l’histoire de l’ACO vous pouvez télécharger les documents suivants :

  • L’ouvrage de Paul Berron « Une œuvre missionnaire en Orient et en Occident », Editions Oberlin, où le fondateur de l’ACO revient sur son parcours de 1916 à 1961. ici
  • L’ouvrage de Paul Berron, en allemand «Erinnerungen aus dunklen Tagen », de 1929, que vous pouvez télécharger ici.
  • Cet ouvrage de témoignage au sujet du génocide arménien a été traduit en français en 2015 par M. Francis Bezler sous le titre « Souvenirs des jours sombres. Le génocide arménien. Un pasteur alsacien témoigne », aux éditions L’Harmattan. Pour l’acquérir cliquez ici
  • Un ouvrage sur Mlle Hedwige Büll, une femme estonienne qui a dédié 40 années de sa vie aux arméniens en Turquie et en Syrie et qui fut l’une des premières missionnaires envoyées par l’ACO à Alep. ici

Action Chrétienne en Orient

  • 7 rue du Gal Offenstein 67100 Strasbourg
  • 00 33 (0)3 88 40 27 98
  • aco.france@gmail.com

Découvrez nos pages et groupes Facebook

ACO Fellowship
La communauté Action Chrétienne en Orient

Notre Groupe
Action Chrétienne en Orient