Voici la nouvelle lettre de nouvelles et de prières pour cet été 2020 (juillet – août – septembre). Nous vous invitons à la partager lors de vos cultes et rencontres d’Eglise, vous pouvez également la publier, intégralement ou en partie, sur tout support de publication, en ayant soin d’en préciser l’origine.

Vous pouvez télécharger le fichier pdf en français de ce document ici.

Click here to download the PDF file for the ACO Prayer Letter 43, written by the SECID (The Synod of the Evangelical Church of Iran in Diaspora),

Cette lettre est rédigée par les amis du Synode de l’Eglise Evangélique d’Iran en Diaspora, alors que le pays fait face à une pression financière et se bat contre la propagation du Covid 19.  Nous invitons nos partenaires et nos Eglises sœurs à prier pour le peuple d’Iran, en y incluant les communautés et les Eglises chrétiennes qui placent leur confiance dans la protection et l’accompagnement du Seigneur et qui travaillent dur pour rester des témoins fidèles en ces temps difficiles.

Informations générales :

La situation financière : L’Iran subit des sanctions depuis des décennies, ce qui touché le pays dans son ensemble ainsi que chaque famille et chaque personne, individuellement. Durant les 40 dernières années, la monnaie iranienne a continuellement perdu de sa valeur et les efforts du gouvernement pour contrôler la situation ont échoué maintes et maintes fois. Comparée à la situation d’il y a 10 ans, la monnaie iranienne a 25 fois moins de valeur, alors que les salaires ont à peine augmenté d’un quart de ce taux. La signature de l’accord sur le nucléaire iranien a fait naître de grands espoirs dans le pays, mais lorsque les choses ne se sont pas déroulées comme prévu, la situation économique a empiré. Tout le monde se plaint de la hausse des prix des marchandises, de la nourriture et des loyers. La propagation du virus et le manque de services sociaux pour soutenir les familles qui ont perdu leur travail, amène les gens à leur point de rupture.

Covid 19 : Comme vous pouvez le lire dans les journaux, l’Iran est actuellement l’une des plus importantes zones à risque même si les rapports sur le nombre de cas ne sont pas précis et le nombre de tests est limité. Comme dans d’autres lieux, il y a eu un déni de la situation au début. Quand l’ordre de rester à la maison a enfin été donné, les gens ont d’abord suivi les directives, mais très vite ils ont dû retourner au travail pour subvenir aux besoins de leur famille et dans bien des cas sans avoir le nécessaire équipement de protection personnel. Certaines personnes sont négligentes et le gouvernement n’est pas très sévère dans la mise en œuvre et le contrôle des consignes. Beaucoup craignent d’attraper la maladie. Le système de santé est insuffisant et beaucoup n’ont pas une assurance de santé adéquate. Les gens sont anxieux et subissent un immense stress.

Espoir ? :

Beaucoup sont déprimés et ont presque perdu l’espoir d’un changement de situation économique ou politique. La vague d’immigration vers les pays de l’Ouest s’est arrêtée il y a à peu près quatre ans. Beaucoup d’arméniens [i.e. des iraniens appartenant à la minorité culturelle arménienne chrétienne, note de l’ACO] ont commencé à émigrer en Arménie mais la situation financière et le Covid 19 ont stoppé ce processus. A présent chacun se bat pour survivre. Le stress et l’anxiété ont affecté la santé mentale et physique de la communauté. Par conséquent, les relations familiales souffrent également. Il y a des familles qui passent par des moments très durs.

Eglises :

Les communautés et les bureaux d’Eglise ont stoppé leurs activités en présentiel depuis début mars. En l’absence de véritable service internet, avoir des vidéos de culte en direct et en ligne ou des rencontres « zoom » est impossible. Les pasteurs ont créé des groupes de discussion en ligne et ont commencé à enregistrer des messages audios, des lectures bibliques et des cantiques pour les envoyer à leurs membres. En juin les églises ont rouvert et un petit groupe de membres a assisté à des cultes, mais cela n’a pas duré longtemps et ils ont dû arrêter à nouveau les cultes en présentiel.

Malgré la pression, les Eglises continuent fidèlement leur mission et essaient de prendre soin des besoins spirituels et financiers de leurs membres.

La situation pour les nouveaux convertis et les églises de maison restent très dangereuses et sont un véritable défi :  nous entendons parler de nouvelles arrestations et d’emprisonnements. Malgré les menaces, l’Eglise clandestine continue de croître en nombre et de grandir dans la foi.

Quelques responsables d’Eglise qui ont dû quitter le pays s’organisent ensemble pour créer un Synode de l’Eglise Evangélique d’Iran en Diaspora (SECID ; Evangélique s’entend au sens de Protestant). L’objectif est d’aider au service des iraniens presbytériens à l’échelle mondiale, maintenir l’unité des membres dispersés, des groupes, des communautés en coordination avec les partenaires et les organisations internationales. La vision du SECID est de faciliter, d’équiper, d’encourager l’ensemble des presbytériens évangéliques iraniens.

Prière :

Seigneur nous prions pour l’Iran, ce pays ancien à l’histoire millénaire, avec ses jours lumineux et prospère, et ses jours de peine et de souffrance. Nous prions pour ce pays et ceux du Moyen-Orient qui doivent faire face à des défis économiques graves. Nous prions pour leurs dirigeants pour qu’ils puissent les guider avec sagesse. Nous prions pour la paix et la justice dans cette partie du monde.

Nous prions pour les dirigeants de ce pays et les dirigeants du monde dont les décisions affectent la vie quotidienne des gens et leur causent une souffrance inutile. Ouvre les yeux de nos responsables pour qu’ils voient la douleur des autres peuples et que leur cœur se remplisse de compassion et d’attention, afin qu’ils ne s’occupent pas seulement de leur propre pays et de l’intérêt de leur propre peuple. Nous prions pour davantage de compassion dans ce monde.

Seigneur merci pour tes bénédictions quotidiennes. Aide-nous à être reconnaissants lorsque nous en profitons chaque jour en abondance et aide-nous à nous souvenir de ceux qui ont besoin de bien des bénédictions que nous prenons pour acquises. Seigneur aide les responsables d’Eglise à l’intérieur du pays, en Iran, et leurs partenaires à l’extérieur pour qu’ils trouvent ensemble des solutions et les fonds nécessaires pour soutenir les familles qui luttent financièrement.

Nous prions pour ceux qui sont malades et les membres de leur famille, pour les soignants et les scientifiques qui travaillent sans relâche pour remédier à la souffrance du plus grand nombre. Nous prions pour les familles qui ont vécu toutes sortes de pertes, la mort, la santé, le travail, leur revenu, le lien. Aide chacun d’eux dans sa souffrance.

Nous prions pour les dirigeants d’Eglises, qui ont la difficile tâche de prendre soin des besoins spirituels des membres de leur communauté qui subissent une pression immense. Quand ils prêchent, enseignent et parlent, donne-leur les mots justes qui réconfortent, soulagent leur peine et leur donnent espérance. Donne-leur de la sagesse lorsqu’ils essaient d’aider les familles qui traversent des difficultés relationnelles.

Nous prions pour la santé des pasteurs et de leur famille. Le stress continu et l’anxiété altèrent leur santé. Il est très difficile de répondre aux besoins de la communauté sans avoir un système de soutien. Seigneur, souviens-toi de ceux qui sont forcés de diriger seuls. Affermis-les alors qu’ils servent fidèlement et avec dévouement.

Dans cette situation difficile, aide la petite communauté chrétienne à témoigner à travers la vie de ses membres. Aide-les à continuer à être des témoins fidèles. Aide-les à être des voisins bons et attentionnés car ils ont eux-mêmes des difficultés et souffrent. Aide-les à faire du lien, à construire des ponts et à être attentionnés.

Nous prions pour les membres de ces Eglises qui sont dispersés dans différentes parties du monde en tant que réfugiés. Nous prions pour les dirigeants du SECID qui travaillent dur pour réorganiser et servir les personnes, les groupes et les communautés fraternelles de la diaspora. Donne-leur la sagesse pour qu’ils continuent à apporter leur soutien et à représenter leurs frères et sœurs de l’intérieur du pays.

                                                                                                                                              Amen.