La NEST (Near East School of Theology) est la faculté de théologie protestante de Beyrouth qui forme pasteurs et laïcs de plusieurs Eglises du Proche-Orient (Réformés presbytériens de langue arabe et arménienne, Luthériens, Anglicans). Cette institution de niveau académique, ouverte au dialogue œcuménique et islamo-chrétien, a été lourdement touchée par le souffle de l’explosion. Les dégâts sont avant tout matériels et personne n’a été blessé, le bâtiment abritant moins de monde durant l’été.

La NEST va bénéficier du soutien des différents appels à la solidarité lancé par les acteurs du protestantisme français [pour tout savoir sur les moyens de soutenir cliquez ici].

Voici plusieurs photos montrant l’étendue des dommages.

Le professeur George Sabra, président de la NEST, est avant tout reconnaissant que personne n’ait été blessé suite à l’explosion. Il souligne néanmoins les dommages importants qui nécessiteront des réparations à hauteur de plusieurs milliers de dollars : tous les étages de ce grand bâtiment situé dans le quartier de Hamra ont été touchés (il y a deux niveaux au sous-sol et 8 étages abritant les espaces d’études, les bureaux administratifs, les lieux de vie communs mais aussi les logements des étudiants et professeurs).

La plupart des fenêtres et portes en verre et en bois, donnant sur l’extérieur ou internes au bâtiments, ont été fracassées. La NEST n’a jamais été aussi sévèrement touchée même pendant les 15 ans de guerre civile. Bien sûr les dévastations affectant la NEST sont semblables à celles touchant une grande partie de la ville de Beyrouth.

Les employés de la NEST et des bénévoles ont passé plusieurs jours à nettoyer ce qui était possible et pour l’instant du nylon a été posé là où les vitres des portes et fenêtres ont été pulvérisées. Les demandes en réparation, notamment menuiserie et verrerie, sont énormes dans la ville et ne pourront pas être satisfaites rapidement.

Le professeur George Sabra exprime avec émotion tous ses remerciements pour les innombrables messages de sympathie et de soutien reçus depuis l’explosion. Les nombreux amis de la NEST de par le monde sont une source de réconfort et d’encouragement.