Courrier de fin d’année aux soutiens et donateurs de l’ACO à l’occasion de l’envoi du LEVANT 2020.

Vous pouvez lire le courrier ci-dessous ou le télécharger ici.

Si vous souhaitez recevoir un ou plusieurs exemplaires du LEVANT 2020 merci d’envoyer un message au secrétariat de l’ACO : aco.france.secretariat@gmail.com

Vous trouverez également le fichier PDF du LEVANT 2020 ici

***

Strasbourg, le 10 novembre 2020

Nous portons ce trésor dans des vases de terre, pour que cette puissance supérieure soit celle de Dieu et non la nôtre. Nous sommes pressés de toute manière, mais non pas écrasés ; désemparés, mais non pas désespérés ; persécutés, mais non pas abandonnés ; abattus, mais non pas perdus ; nous portons toujours avec nous, dans notre corps, la mort de Jésus, pour que la vie de Jésus aussi se manifeste dans notre corps.

2 Corinthiens 4, 7-10

Chers soutiens de l’ACO,

Chères amies et amis de notre association,

Ces derniers mois, lors d’échanges « à distance » avec nos frères et sœurs du Moyen-Orient, lors de cultes célébrés ici chez nous ou lors d’interventions pour partager le vécu de nos partenaires, j’ai souvent croisé l’esprit de ce passage biblique de 2 Corinthiens 4.

Il évoque à la fois notre fragilité humaine et le dynamisme d’une espérance qui s’incarne dans nos réalités pourtant bouleversées. La relation au Christ est un trésor qui nous renouvelle et nous place dans une attitude de résistance et de main tendue – également de mains jointes dans la prière commune – face à des situations de crise, à la peur qu’elles engendrent et au risque de faire place à la fatalité.

Depuis le printemps nous avons donc échangé, de part et d’autre de la Méditerranée, sur nos préoccupations et nos incertitudes face à la pandémie et à ses conséquences sanitaires, sociales, économiques, son impact aussi sur la vie d’Eglise. Nous avons également partagé nos questionnements et nos douleurs face à la violence et à l’injustice : attentats en France, guerre au Haut-Karabakh, incurie des élites au Liban, isolement des communautés protestantes en Iran, poursuite du conflit et aggravations des conditions de vie en Syrie.

Le numéro du Levant pour cette année 2020 fait justement le point sur les chrétiens en Syrie alors que ce printemps verra la 10ème année d’un conflit qui a bouleversé la région mais aussi le monde avec les questions du terrorisme djihadiste et des réfugiés. Vous trouverez beaucoup de témoignages récents sur la situation actuelle mais aussi une réflexion de fond par le pasteur Hadi Ghantous (pp.8-9) qui décrit comment l’Eglise est appelée non pas à survivre dans la crise mais à servir son prochain. Une interpellation qui nous touche aussi dans nos défis en Europe.

Face aux graves difficultés économiques touchant à la vie quotidienne en Syrie nous avions lancé, début 2020, un appel particulier pour contribuer au programme d’entraide mis en place par le Synode Arabe. Grâce à votre générosité, celle de plusieurs dizaines de donateurs individuels, 9.000€ ont pu être envoyés. Cet effort exceptionnel est remarquable car il s’ajoute au budget normal.

Il en est de même pour l’appel d’urgence qui a suivi la terrible explosion survenue au port de Beyrouth le 4 août. Les sommes reçues dépasseront les 50.000€ grâce aux dons reçus directement à l’ACO ou via l’UEPAL. Donateurs individuels, paroisses et institutions (le Home Protestant, la Journée Mondiale de Prière) se sont mobilisés et nous en sommes très reconnaissants. La Fondation du Protestantisme a également collecté des fonds conséquents dont une partie sera attribuée aux partenaires de l’ACO. Une première partie des sommes a été envoyée et le reste suivra sous peu.

La déflagration est survenue dans un contexte de crises multiples (politique, financière et économique), qui depuis un an plongent une majorité de libanais dans la précarité et l’incertitude du lendemain. L’explosion a encore aggravé les conditions de vie difficiles des quartiers, majoritairement chrétiens, situés près du port. C’est pourquoi les aides attribuées tiennent aussi compte de ce contexte. Une grande partie de l’aide va à la réhabilitation des logements de familles directement affectées par les destructions, une autre partie va à de l’aide pour les besoins quotidiens (alimentation, soins médicaux) et une autre pour le financement des frais de scolarité que les écoles protestantes des quartiers touchés veulent offrir aux familles : l’éducation est un enjeu important pour l’avenir et plus d’un quart des enfants de Beyrouth risquent de ne pas aller à l’école cette année.

Ce sont nos partenaires sur place, Eglises membres de notre communauté ACO (le Fellowship), à savoir le Synode Arabe et l’Union des Eglises Evangéliques Arméniennes, qui mettent en place ces projets à travers leurs œuvres et ONG.

La mobilisation solidaire aura donc été conséquente durant cette année 2020. La Fondation du Protestantisme, sollicitée par l’ACO, avait aussi soutenu au printemps un projet de prévention contre le Covid-19 et d’aide alimentaire au bénéfice de libanais appauvris et de syriens réfugiés dans des camps au Liban.

Au-delà des appels d’urgence nous avons également l’ensemble de nos engagements « normaux » à tenir : de nombreux projets à moyen ou long terme dans de multiples domaines et dont vous trouvez la description sur notre nouveau site internet : www.action-chretienne-orient.fr

En cette fin d’année, comme bon nombre d’associations touchées par l’incertitude liée à la pandémie, nous espérons pouvoir réussir à boucler notre budget 2020. Beaucoup de donateurs ont l’habitude de manifester leur générosité en décembre. Malgré les difficultés qui vous touchent peut-être personnellement, nous espérons qu’à nouveau votre soutien sera présent en cette période de l’Avent et de Noël qui nous invite à la solidarité.

En quelques clics notre site internet permet maintenant le don en ligne. Je tiens également à remercier celles et ceux qui ont fait le choix d’un don mensuel ou qui prévoient un leg. Pour ces dons spécifiques le plus simple est de nous contacter directement. Je rappelle que les reçus fiscaux de 2020 seront envoyés en mars 2021. Si jamais un oubli ou une erreur survenait, n’hésitez pas là aussi à nous appeler.

Si notre site internet nous donne plus de visibilité il s’accompagne aussi du réseau social Facebook (groupe « Action Chrétienne en Orient ») où maintenant plus de 600 personnes suivent régulièrement notre actualité. L’explosion au Liban a également donné lieu à plusieurs interventions en radio, à la publication d’articles et à plusieurs invitations en paroisse entre les deux confinements ! Le montage d’une vidéo avec la paroisse de Gunsbach a récemment permis de proposer un temps spirituel « à distance ». Tous ces temps de partage sont précieux, non seulement pour diffuser l’information, mais aussi et d’abord pour être en communion par la prière. Merci pour toutes ces sollicitations !

Si tout va bien l’année 2021 devrait voir le commencement des différentes rencontres prévues pour le centenaire de l’ACO ! Celle qui se passera en France aura lieu à Strasbourg les 2 et 3 octobre, puis à Paris du 4 au 6 octobre 2021.

Nous vous donnons déjà rendez-vous pour ces moments de partage (échanges, conférences, rencontres, convivialité et cultes) où des délégations du Moyen-Orient seront présentes et nous donneront l’occasion d’approfondir nos relations et notre communion.

Je souhaite terminer ce courrier en évoquant l’équipe de l’ACO qui se renouvelle. Après l’arrivée de Mme Elisabeth Mutschler comme nouvelle présidente l’année dernière, M. Guy Silberzahn a accepté cet automne d’assumer la charge de trésorier pour laquelle il s’investit déjà avec énergie. Nous avons pu exprimer à M. Serge Hugel, désormais ancien trésorier, tous nos remerciements pour son engagement et ses compétences pendant de nombreuses années. La bonne gestion de nos comptes est essentielle au quotidien de notre action et contribue grandement à la construction de la confiance entre donateurs, Eglises, institutions et partenaires.

Nous avons également pu adresser notre reconnaissance à Mme Evelyne Metzger qui fut la secrétaire et l’assistante administrative de l’ACO pendant 8 ans. Nous avons beaucoup apprécié ses compétences et son adhésion à nos valeurs et engagements. Depuis la rentrée Mme Salomé Janus vient assumer ce poste avec dynamisme malgré les aléas du « télé-travail ».

Malgré les incertitudes qui nous affectent tous je vous souhaite de vivre une période de Noël chaleureuse, réconfortante et bénie, qui s’appuie sur l’essentiel.

 Fraternellement,

Mathieu Busch, pasteur et directeur de l’ACO