Les 28 et 29 janvier 2021 l’université Haigazian de Beyrouth, au Liban, a organisé un colloque en ligne sur le thème « Les Missions européennes et les Eglises Protestantes au Moyen-Orient : une histoire partagée au XXème siècle ».

Cet événement, organisée à l’occasion du centenaire de l’Action Chrétienne en Orient (1922 – 2022), a réuni onze orateurs de six pays différents. Sur les deux journées, la rencontre a été suivie par environ 90 personnes du Moyen-Orient, d’Europe et d’Amérique du Nord. Elles ont été accueillies par le pasteur et professeur Paul Haidostian, président de l’université Haigazian, et par le pasteur Mathieu Busch, secrétaire général de l’ACO Fellowship.

Le pasteur Haidostian a délivré la première contribution qui a mis en valeur le travail des missions européennes protestantes au Moyen-Orient, avant et durant le génocide des arméniens, à l’exemple de la mission britannique « Bible Lands Society » et par la mission allemande basée à Francfort, le « Hilfsbund ». Le pasteur Thomas Wild (France) a présenté la vie et le ministère de Paul Berron (1887-1970), le fondateur de l’ACO. Berron était un pasteur alsacien engagé dans la mission et le travail de secours auprès des rescapés du génocide.

Lors de sa contribution, Philippe Bourmaud, maître de conférences en histoire à l’université Lyon III, a partagé ses réflexions sur les relations complexes entre les agences missionnaires et l’administration du Mandat français en Syrie et au Liban pendant l’entre-deux-guerres. Rima Nasrallah, professeure assistant à la NEST (Neast East School of Theology, Beyrouth), a fait une présentation des relations entre les femmes missionnaires envoyées par l’ACO and les femmes du Moyen-Orient après la seconde guerre mondiale.

Le deuxième jour du colloque, le pasteur et professeur Jean-Claude Basset (Suisse) a retracé l’histoire du l’Eglise protestante d’Iran et ses relations œcuméniques. Le pasteur Tharwat Wahba, professeur au séminaire protestant de théologie du Caire, a présenté une étude sur les initiatives des missions européennes et les Eglises protestantes égyptiennes. Le pasteur et professeur Wilbert van Saane, qui travaille à la NEST et à l’université Haigazian, a retracé le développement de l’ACO d’une agence missionnaire traditionnelle à une communauté d’Eglises égalitaires. Cette intervention a été suivie par l’analyse du travail actuel de l’ACO par le pasteur André Joly (Suisse).

Heleen Murre-van den Berg, professeure à l‘université Radboud à Nimègue, aux Pays-Bas, a placé son intervention dans le cadre plus large de l’étude des relations entre le christianisme européen et celui du Moyen-Orient. La professeure Marina Behera, de l’Oxford Centre for Mission Studies, a clôturé l’ensemble de la rencontre en partageant ses observations sur les différentes contributions.

Communiqué de l’université Haigazian en anglais : ici.